Par Hélène Martini, inspectrice honoraire de la police nationale 

La démission du ministre de l'intérieur le 2 octobre 2018 met cruellement en lumière l'absence de vision politique dans le domaine de la sécurité et le refus de saisir l'opportunité de réaliser de grandes réformes dans ce secteur.

Ce constat apparaissait déjà à la lecture du rapport sur le « continuum de sécurité » confié à deux parlementaires, Jean Michel Fauvergue et Alice Thourot. Promis pour juillet, remis au Premier ministre en septembre 2018, il n'a guère créé de remous médiatiques notables, les journalistes se contentant de mettre l’accent sur l'armement des policiers municipaux. Il est passé inaperçu dans le grand public. Sans doute parce que la réponse du rapport à la demande de sécurité de nos concitoyens, n'était pas à la hauteur des enjeux.

Retrouvez l'intégralité de la note en la téléchargeant ici

 

©ACTION PUBLIQUE XXI   |   MENTIONS LÉGALES   |    CONTACT